Serving all of Louisiana

L’instruction française

Les avantages de l’apprentissage d’une deuxième langue par immersion sont bien reconnus. Les chercheurs confirment que les élèves qui parlent couramment plusieurs langues développent des compétences cognitives et analytiques plus avancées que leurs camarades monolingues. L’apprentissage dans un programme d’immersion développe également l’adaptabilité, la flexibilité et la créativité, car les enfants sont capables de passer d’une langue à l’autre en fonction de leur environnement. Ce bain plurilingue quotidien peut expliquer pourquoi les élèves en immersion obtiennent généralement de bons résultats aux examens scolaires.

La célèbre École Maternelle française a été imitée dans de nombreux pays. L’école maternelle fait partie intégrante et est la première étape fondamentale du parcours éducatif français. Les enseignants de maternelle, qui ont le même diplôme universitaire que les enseignants du primaire, ont une formation approfondie en psychologie et en développement physique de l’enfant, ainsi qu’en éducation. Ils donnent à leurs jeunes élèves (âgés de 3 à 6 ans) les premières habitudes de travail qui seront des bases solides pour leur scolarité future.

La mission principale de l’École maternelle est de “donner aux enfants le désir d’aller à l’école pour apprendre, affirmer et développer leur personnalité. Ce temps privilégié établit les bases pédagogiques sur lesquelles se construit l’éducation future des élèves. (…)”

[A l’École Maternelle,] les modalités d’apprentissage s’organisent autour de la résolution de problèmes, d’exercices d’entraînement et de mémorisation ; le jeu occupe une place particulière dans l’apprentissage à ce stade. L’École Maternelle permet également aux enfants de vivre et d’apprendre, en leur offrant un lieu pour commencer à acquérir les principes de la vie en société et en leur permettant de construire une identité en tant qu’individu dans un groupe. (…)”

 

Chacun des cinq domaines d’enseignement [suivants] est essentiel au développement de l’enfant et doit trouver sa place dans l’emploi du temps quotidien des élèves :

  • Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions;
  • Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique ;
  • Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques ;
  • Construire les premiers outils pour structurer sa pensée ;
  • Explorer le monde.

La place primordiale de la langue est affirmée comme essentielle pour la réussite de tous. La pratique d’activités physiques et artistiques permet de développer les relations entre les actions, les sensations, l’imagination, la sensibilité et la pensée. Le temps consacré à la structuration des pensées et à l’exploration du monde vise à développer une première compréhension des chiffres et des outils mathématiques, de l’environnement des enfants et à encourager leur curiosité. L’école maternelle aide les enfants à ordonner le monde autour d’eux et leur donne accès à des connaissances qu’ils développeront à l’école primaire.

Textes de référence pour l’école maternelle: ici

École Élémentaire (CP-CM2)

La formation dispensée à l’école primaire assure l’acquisition des outils de connaissance de base : expression orale et écrite, lecture, écriture, calcul et résolution de problèmes, et favorise le développement intellectuel, la sensibilité artistique, les aptitudes manuelles, physiques et sportives. Elle fournit les éléments d’une culture historique, géographique, scientifique et technique. Elle offre une éducation dans les arts visuels et musicaux. Elle assure l’enseignement d’une langue vivante étrangère et peut inclure une initiation à la diversité culturelle. Elle contribue également à l’éducation numérique et aux médias. Elle assure l’acquisition et la compréhension du respect dû aux individus, à leurs origines et à leurs différences. Elle transmet également la nécessité de respecter les droits de l’enfant et l’égalité des sexes.

Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture

Les élèves commencent à acquérir le socle commun à l’école primaire. Conçu pour identifier les connaissances, les compétences, les valeurs et les attitudes nécessaires à l’élève pour réussir sa scolarité, sa vie personnelle et sa vie de futur citoyen engagé, le Socle Commun est enseigné par le biais de différentes méthodes pédagogiques et de cours. Par exemple, les élèves commenceront à développer leur esprit critique dans leur cours d’éducation morale et civique. Le Socle Commun est enseigné aux élèves de 6 à 16 ans, [et] ils commencent à l’apprendre dès l’école primaire.

Pour en savoir plus sur le Socle Commun, cliquez ici.

Disciplines

À l’école primaire sont enseignées plusieurs disciplines :  le français, une langue étrangère, l’art, la musique, l’éducation physique et sportive, l’enseignement moral et civique, l’histoire-géographie et les mathématiques. Chacune de ces disciplines est enseignée de manière à ce que les élèves apprennent non seulement les faits et informations de base, mais aussi la méthodologie sur la meilleure façon d’apprendre et de s’intéresser à ce nouveau contenu. Parmi les compétences que l’on espère développer (…), on peut citer : la pensée critique, la compréhension orale et écrite, la compréhension mathématique et spatiale, le raisonnement, l’apprentissage de la langue, l’expression personnelle et émotionnelle, le respect des règles et le sens des responsabilités, l’adaptation à divers environnements et la manière de travailler individuellement ou en équipe pour atteindre certains objectifs.

Cycle 2 (cycle des apprentissages fondamentaux – CP à CE2)

Au cours du cycle 2 (cycle des apprentissages fondamentaux), la priorité est donnée à la maîtrise des langues. La langue française constitue l’élément central de l’apprentissage pour que les élèves acquièrent de solides compétences en lecture et en écriture. Grâce à la langue, ils apprennent à établir des liens entre les différentes disciplines, et à donner un sens à ce qu’ils apprennent. (…) En outre, on leur apprend à faire de façon autonome des activités basiques d’apprentissage et à justifier leurs réponses et leurs approches par des raisonnements. Grâce à des activités régulières de mémorisation, des activités qui permettent d’exécuter automatiquement les approches et les compétences de base, et des activités de compréhension, ils accèdent progressivement à des connaissances plus complexes.

Cycle 3 (cycle de consolidation – CM1-6e)

Au cours du cycle 3, les élèves renforcent et stabilisent les connaissances de base acquises au cycle 2, en particulier les compétences linguistiques, qui sont essentielles à l’apprentissage d’autres matières telles que le français, les mathématiques, l’art et l’expression corporelle. Les élèves sont progressivement initiés aux matières scolaires et à leurs connaissances spécifiques, à la langue, aux approches et aux méthodes, en particulier l’histoire et la géographie, les sciences et la technologie. Leur capacité d’analyse abstraite augmente et ils commencent à produire et à structurer leurs pensées en assimilant de nouvelles connaissances.

Les écoles prennent en compte les différentes aptitudes de chaque élève. Outre le raisonnement et la réflexion intellectuelle, d’autres aptitudes sont développées, telles que le sens de l’observation, l’expérimentation, la sensibilité, la motricité et la créativité.

Source: https://eduscol.education.fr/cid60883/primary-school.html#lien1

Collège (6e – 3e)

La classe de 6e est la dernière année du cycle 3 qui sert de transition vers le collège.

À partir de la classe de 6e, chaque matière est enseignée par un spécialiste dont la formation universitaire diffère de celle des collègues qui enseignent dans le primaire. Il y a l’équivalent d’un professeur principal pour chaque classe. Au collège, les élèves commencent à apprendre une troisième langue. Les sciences sont élargies pour inclure la technologie, la biologie, la géologie, la chimie et la physique. Des statistiques et des fonctions sont ajoutées au programme de mathématiques. Les élèves étudient également la littérature anglaise, l’histoire des États-Unis et du monde, et la géographie.

Tous ces contenus seront ensuite approfondis tout au long du cycle 4 constitué des classes de 5e, 4e et 3e. AJOUT

À la fin de l’année de 3e, les élèves passent l’examen du Brevet des Collèges avec 4 épreuves écrites – français, mathématiques, histoire-géographie-EMC, sciences- et une épreuve orale.

Lycée (2nde à Terminale)

Le lycée du système français couvre les trois dernières années de l’enseignement secondaire (2nde, 1ère et Terminale). Les programmes sont conçus et délivrés par le ministère français de l’éducation nationale. La majorité des matières sont enseignées en français.

Au cours et à la fin des classes de première et de terminale, les élèves passent une série d’examens nationaux approfondis, couvrant tous les domaines d’études, qui constituent le baccalauréat français. Créé en 1808, ce diplôme présente deux particularités : il marque la réussite des études secondaires et ouvre l’accès à l’enseignement supérieur.

Les cours suivis par les élèves des 1ère et Terminale sont dispensés à un niveau universitaire. De ce fait, les universités canadiennes et américaines accordent souvent des crédits universitaires aux titulaires du baccalauréat français en fonction de leurs résultats aux examens.

La plupart des élèves des lycées français aux États-Unis ont suivi un programme bilingue (accrédité par le ministère français de l’éducation nationale) dès le niveau pré-K. En outre, ils maîtrisent tous une troisième langue.

Aux États-Unis, comme la majorité des élèves français au baccalauréat sont bilingues, les lycées français proposent une palette de différents niveaux d’anglais dans le programme du baccalauréat.

Les élèves peuvent également choisir une autre spécialisation au baccalauréat :

Le baccalauréat français avec “Option Internationale” (OIB)

Il est entièrement différent du baccalauréat international (IB), qui n’a aucun lien avec le système éducatif français. Dans l’OIB, les élèves suivent deux cours spécifiques et passent les examens correspondants en anglais : OIB American Literature and Language au lieu de l’anglais normal comme langue étrangère, et l’histoire-géographie OIB, qui couvrent à la fois le programme français traditionnel et un programme d’histoire américain.

Le baccalauréat franco-américain (FAB)

Le baccalauréat franco-américain (FAB) est la synthèse du baccalauréat français et du programme de “advanced placement” du College Board. En collaboration avec le College Board, le ministère français de l’éducation nationale a mis au point un diplôme spécial reconnaissant une excellente maîtrise de la langue française ainsi que de la langue anglaise et de la culture américaine. Au sein du FAB, les élèves suivent trois ou quatre cours AP correspondant à leur option obligatoire, au lieu de trois cours français correspondants, en vue de l’obtention de leur Baccalauréat.

Updated: Jan. 14, 2021